ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 12 mars 2015 – Compte Rendu

– Rappel des points à l’ordre du jour :
– Rapport moral de l’année 2014
– Rapport financier de l’année 2014
– Intervention de Vivien
– Signature de la Charte des AMAP mars 2014
– Election du bureau
– Commission paniers solidaires
De mémoire, 39 adhérents sur 91 adhérents au total sont présents ou représentés.
La séance a débuté à 19h45.
L’Assemblée générale est animée par le secrétaire adjoint, Reza Meralli, et la trésorière, Chantal Leroux.
Rapport moral de l’année 2014 
(lien vers le document du Rapport moral ‘AGO 2015 )
Damien Truchi (Secrétaire) donne lecture du rapport moral (en annexe). Notamment il est important de noter que l’AMAP n’est pas au complet le quota des 25 petits paniers et 37 grands paniers n’est toujours pas atteint à ce jour.  Il n’y a pour l’instant que 25 petits paniers et 27 grands paniers souscrits. Soit un déficit de 10 paniers. Les amapiens sont tous invités à faire un maximum d’efforts pour solliciter leurs proches, amis, voisins afin d’arriver le plus rapidement au nombre de paniers nécessaires à la pérennisation de l’exploitation de Vivien.
La discussion est ouverte, aucune remarque n’est effectuée sur ce rapport.
L’assemblée générale approuve le rapport moral.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité
Rapport financier de l’année 2014
(lien vers le document du Bilan 2014 et budget prévisionnel 2015)
Chantal donne lecture du rapport financier.
Aucune remarque n’est effectuée sur ce rapport.
L’assemblée générale approuve le rapport financier.
Chantal propose que la somme de 150€ demandée à l’ensemble des partenaires au titre de la participation aux charges du local du secours populaire soit prise en charge par l’AMAP de la butte, d’autant plus que l’AMAP y tient ses réunions.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité moins une abstention.
L’assemblée décide de maintenir le montant de l’adhésion à 15€ pour 2016.
Cette résolution est aussi adoptée à l’unanimité moins une abstention.
Intervention de Vivien 
Vivien nous explique l’avancement du travail sur l’exploitation : « la préparation des sols est bien avancée et le temps sec facilite un peu les choses. L’ensemble des cultures s’effectue actuellement sous serres et les jeunes pousses sont belles. »
Vivien rappelle qu’il a toujours besoin de monde pour l’aider.
Des ateliers vont être organisés mais il y a du travail en continu à faire donc les amapiens ne doivent pas hésiter à contacter Vivien sur son portable pour aller donner un coup de main.
La qualité et la quantité des légumes fournis dépendent  donc de l’engagement de chacun à aider Vivien sur place.
Vivien indique qu’il a embauché Quentin sur la base de 110 heures par mois, ce qui n’est pas un temps complet mais, selon Vivien, satisfait Quentin.  Pour autant, un amapien rappelle que l’embauche à temps complet de Quentin, qui constituait un objectif souhaité lors de l’augmentation du prix des paniers, n’a jusqu’ici pas encore été atteint. Vivien indique que Quentin est passé de 95 à 110 heures et que l’objectif du plein temps sera atteint d’ici la fin de l’année.
Vivien indique ensuite que la réglementation parisienne sur les véhicules diesel va impacter sa venue à Paris. Cette réglementation stipule que, dès le 1er juillet 2015, la circulation des cars et des poids lourds les plus polluants sera interdite à Paris. Dès le 1er juillet 2016, cette interdiction  risque de s’appliquer à tous les véhicules les plus polluants dont celui de Vivien.
Le Bureau se penchera sur la question pour connaitre la teneur exacte des textes et aider Vivien dans la recherche et la construction d’une solution.
Des propositions ont été émises par les amapiens, notamment l’utilisation de plateformes de financement participatif tel que KissKissBankBank.com.
Signature de la Charte des AMAP mars 2014
Vivien signera la charte 2014 à condition que 3 termes soient explicités.
Cette interprétation des points en discussion a vocation à être partagée avec tou-te-s.
1.  Dans le principe 3, le terme « Une AMAP coproduit une alimentation de bonne qualité gustative, sanitaire et environnementale ». Pour Vivien,  il s’agit du paysan qui produit et les amapiens soutiennent le paysan dans la production via les ateliers et aides ponctuelles. C’est dans ce sens qu’il faut entendre la phrase : « Au sein d’une AMAP, amapien-ne-s et paysan-ne-s construisent ensemble un autre rapport à l’agriculture et à l’alimentation;en ce sens, ils sont coproducteurs », rappelé par un amapien. Un large consensus des amapiens se fait autour de cette interprétation.
2. Dans le principe 4, une AMAP « cherche à créer une relation de qualité entre paysan-ne-s et amapien-ne-s dans un cadre convivial favorisant le dialogue, le lien social, la confiance et la coresponsabilité.». D’après Vivien, le principe de coresponsabilité s’applique uniquement au principe 4.
3. Dernier point au § « Engagement économique »
« Pour le paysan en AMAP :  » […] « déterminer en toute transparence avec les amapiens un prix forfaitaire stable, garanti et équitable […] ». D’après Vivien,  il s’agit du paysan qui détermine le prix et il est transparent avec les amapiens.
Après de houleuses  discussions cette interprétation est adoptée à l’unanimité moins trois abstentions. Vivien signe la charte et exprime sa volonté à repartir dans un climat simple, serein et amapien pour pouvoir poursuivre la belle aventure de l’amap de la Butte.
Election du bureau
Après un rappel sur l’importance de remplacer les membres du bureau sortant, des candidats se sont portés volontaires pour assurer les diverses tâches du bureau :
Président : Yannick Amato, nationalité française, informaticien.
Secrétaire : Guillaume Treullé, nationalité française, professeur
Trésorière : Chantal Leroux, nationalité française, retraitée
Chacune de ces personnes a été respectivement élue à l’unanimité.
En outre, diverses personnes se sont proposées pour venir en aide aux membres du bureau, notamment dans la gestion des Partenariats :
 – Sophie Bram : pour le partenariat « champignonnière de la Marianne »
– Pascal Ayeau : pour le partenariat agrumes avec l’association « Corto »
– Jonas Heipertz : pour le partenariat miel
– Barbara Capone : pour débuter un partenariat vinaigre
– Pénélope Paicheler continuera à assurer le lien avec Vivien et enverra la newsletter hebdomadaire aux amapiens
– Valentin Saint Frison veillera au planning des distributions
– Chloé Keller accepte de s’occuper de la liste de contacts dans l’attente d’un référent.
Commission paniers solidaires
Pour essayer de limiter l’effet de l’augmentation du prix du panier particulièrement significative pour certains budgets amapiens, pour répondre au manque d’adhésion que nous connaissons actuellement, mais aussi pour prolonger la dimension politique de l’AMAP, cette commission se propose de s’inspirer et de réfléchir à des systèmes de paniers solidaires et à leur mise en œuvre, et d’en discuter avec le reste de l’amap.
L’expérience de patate douze (une amap du 12ème arrondissement) ayant mis en place des paniers à tarifs adaptés aux revenus disponibles des adhérents a été présentée lors de l’Assemblée générale.
Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues dans cette commission et une réunion « paniers solidaires » (contact@amapdelabutte.org)
L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 21h45.
Signature du Président  Signature du Secrétaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *